<

REDIFFUSIONS >>
   <<   Retour vers l'index

Épisode du 17 mars 2017

PUBLIÉ LE 17 mars 2017

Cette semaine, l’équipe de Planète techno nous présente deux produits qui allient technologie et design, rencontre une entreprise québécoise qui veut moderniser les rites funéraires et critique le dernier jeu de la série Zelda.

 

L’ACTUALITÉ TECHNO DE LA SEMAINE


- Depuis la création des premières télévisions, plusieurs tentent de trouver des solutions pour faire fondre les appareils dans le décor. Le designer suisse Yves Béhar a collaboré avec Samsung pour créer The Frame, un téléviseur Ultra Haute Définition doté d’un contour blanc, noir ou de bois qui imite un cadre. Une fois éteinte, la télévision affiche une centaine d’œuvres d’art à la manière d’un tableau.

Des capteurs de luminosité permettent au téléviseur de s’adapter selon le moment de la journée pour afficher les œuvres d’art le plus fidèlement possible. Un capteur allume, quant à lui, le cadre quand une personne se trouve à proximité. Et pour dissimuler l’exposition de fils HDMI, The Frame est équipé de câbles invisibles. On ignore pour l’instant la disponibilité et le prix de ces appareils.

 

- Les amateurs de montres seront tentés de se procurer la deuxième montre connectée du fabricant suisse Tag Heuer. La Connected Modular 45 offre une particularité intéressante : son module central peut être remplacé pour qu’elle devienne une montre mécanique plutôt qu’intelligente. Tag Heuer permet ainsi à ses clients de conserver une montre de qualité même quand la technologie de l’appareil sera dépassée. La Tag Heuer Connected Modular 45 est offerte en une dizaine de styles et de bracelets différents ; plus de 500 combinaisons peuvent être créées. Elle sera bientôt disponible à partir de 1650$ US.

 

- Vous hésitez entre un téléphone Android et un iPhone? Un nouveau projet Kickstarter pourrait bientôt vous offrir le meilleur des deux mondes. Le Eye est un boîtier pour iPhone qui ajoute, littéralement, un téléphone Android à son dos. Ainsi, vous obtenez un écran de 5 pouces, un système de recharge sans-fil, deux cartes SIM, une entrée pour écouteur et la possibilité d’ajouter une carte SD pour 256 Go de stockage supplémentaire. Le système d'exploitation mobile utilisé est le plus récent : Android 7.1. Le boîtier Eye est offert à partir de 255$ et, si tout se déroule comme prévu, les premiers modèles seront livrés dès septembre prochain.

 

LES COULISSES DE LA TECHNO AVEC CATHERINE CHANTAL-BOIVIN


Catherine Chantal-Boivin rencontre le créateur de la start-up québécoise Fragment, une entreprise qui veut moderniser les rites funéraires avec la technologie numérique en utilisant, entre autres, un objet connecté.

 

LA CHRONIQUE GADGET TECHNO AVEC PASCAL FORGET

Avoir un bel espace de travail rend la tâche beaucoup plus facile et agréable. Pascal Forget nous propose quelques accessoires pratiques pour améliorer son espace de travail techno.

 

CHRONIQUE JEUX VIDÉO AVEC DENIS TALBOT

Denis Talbot fait la critique du tout nouveau jeu The Legend of Zelda: Breath of the Wild. Il lui accorde l’excellente note de 9,5/10.

 

LA CHRONIQUE TECHNO-SCIENCE DE MARTIN CARLI

Des chercheurs de l’Université du Michigan ont découvert une nouvelle technique pour pirater les appareils électroniques comme les téléphones, les produits connectés et même les voitures. Avec l’aide d’un simple haut-parleur à bas prix, ils ont développé une machine qui utilise les ondes sonores pour troubler les accéléromètres qu’on retrouve dans plusieurs de ces appareils. En utilisant une musique spéciale, ils ont réussi à modifier les données recueillies par les capteurs. Une technique qui pourrait causer de nombreux problèmes... Heureusement, les chercheurs ont déjà trouvé des solutions de protection et les ont fait parvenir aux entreprises conceptrices des accéléromètres. 

   <<   Retour vers l'index

Le deuil à l'ère numérique

Fragment veut moderniser les rites funéraires avec la technologie numérique.

Un environnement de travail plus techno

Pascal Forget nous explique comment avoir un environnement de travail plus techno